Greffe en Écusson

 

Je mets comme exemple une Greffe d´oranger Navelate sur le citronnier. Ce type de Greffe peut se faire en avril, mai et juin à oeil veillant, c'est-à-dire que le bourgeon pousse la même année et en juillet, août et septembre à oeil dormant, c'est-à-dire que la greffe Écusson prend mais le bourgeon ne pousse qu'au Printemps suivant. C'est la greffe typique des agrumes et des rosiers.

 

D'abord on coupe avec le couteau à greffer l'écorce du porte-greffe dans une zone lisse et sans bourgeons, en donnant une coupe horizontale et une autre verticale qui va de la coupe horizontale vers le bas sur plusieurs centimètres, en forme de T.

Ensuite, en s´aidant du couteau à greffer, on détache l'écorce des deux côtés comme si nous ouvrions une fenêtre.

Nous voyons ici en détail comme on détache l'écorce, en laissant à découvert le cambium, blanc et juteux.

Ensuite nous prenons la branche de la variété à greffer et avec le couteau nous coupons l'écorce sous forme d'écusson, en verifiant qu'il reste dans la large partie supérieure un beau bourgeon avec le pétiole d'une feuille, que nous aurons coupée pour diminuer la transpiration de l'écusson. Donc, en faisant levier délicatement avec le couteau à greffer, nous détachons l'écusson, en évitant de toucher avec le couteau la partie interne du bourgeon.

On doit ainsi obtenir un écusson, avec sa forme typique d'écu médiéval.

Vision latérale de l'écusson avec le pétiole coupé. En manipulant l'écusson nous devons éviter de toucher avec les doigts la partie interne et juteuse, le cambium, qui est la partie vivante qui grandit et est intimement uni au cambium du porte-greffe. Pour éviter de le toucher, nous devons prendre l'écusson par le pétiole.

Nous voyons ici la partie interne de l'écusson avec le cambium et plusieurs petits points verts qui correspondent du haut vers le bas à la partie interne du bourgeon, la base du pétiole de la feuille (deux petits points) et ensuite de plus bas l'ébauche d'une épine, qui dans ce cas ne s´est pas développée. Nous devons éviter de prendre les écussons d'un bourgeon avec épine, puisqu'en essayant de les détacher, l'épine résiste et casse l'écusson.

 

Ensuite nous prenons l'écusson par le pétiole et nous l'introduisons dans la petite fenêtre ouverte du porte-greffe.

Si on a bien détaché l'écorce du porte-greffe, l'introduction de l'écusson est très facile.

Une fois introduit nous devons parfaitement l'installer dans l'ouverture du porte-greffe, en vérifiant que la partie supérieure de l'écusson entre en contact avec la coupe horizontale du porte-greffe, pour qu´une fois prise, la greffe ait une continuité dans les écorces.

Et l´on attache finalement la greffe avec un film plastique transparent, en laissant dehors le pétiole, qu'il nous servira à savoir si l'écusson a pris, puisque, dans ce cas et après 12 à 15 jours, en le touchant du doigt, il se détache avec beaucoup de facilité, en laissant dans l'écusson une blessure bien verte. Par contre, s'il n'a pas pris, le pétiole séche et colle à l'écusson, de sorte que, si on le détache, il laisse une blessure marron dans l'écusson, ce qui signifie que celui-ci est mort et que la greffe n'a pas pris. Après 20 à 25 jours, le bourgeon pousse et l´on peut dejà détacher le film plastique. Ce film est celui qui est habituellement utilisé pour les greffes des tomates et des pastèques. Ce ligotage peut être fait sans problème avec du raphia vert ou blanc.